lundi 11 novembre 2013

La Bolivie Tropicale

video

 En quittant la Paz nous passons à la station service. Ils refusent de nous donner de la gazoline . Nous connaissons l'histoire: Le prix de l’essence pour des véhicules ayant des plaques d’immatriculation étrangères est 3 fois plus élevés que pour les locaux. Et souvent des stations refusent de vendre de l’essence aux voitures étrangères pour éviter des décomptes compliqués. Alors il faut faire parfois une dizaine de stations pour en trouver une qui accepte de nous servir sans raconter des salades ...

Jusqu' à CONCHABAMBA route magnifique presque toujours à 4000 m. Après Conchabamba  route de montagne dans les nuages avec 9° . Fabuleux paysages . mais tronçons  de piste, énormes trous ,  sans arrêt . Assez dangereux . Villages très pauvres. Nous arrivons après 500 kms à SANTA CRUZ où il fait 35 °.  Cité phare des hydrocarbures. La Bolivie possède la 2ème plus grande réserve de gaz naturel d'Amérique du Sud (après le Vénézuela). C'est la région la plus riche du pays, et cela se ressent dans la ville et à travers ses habitants où la population blanche dite « gringo » est bien plus présente qu'à La Paz ou dans les provinces de l'Ouest . Une jeunesse dorée presque invisible avant , dans ce pays rude, s'ėclate dans les bars Asado avec la musique à donf...


video

Santa Cruz- SAN JOSÉ de CHIQUITOS. La piste est asphaltée depuis un an . Nous roulons presque seul .Nous nous arrêtons pour déjeuner dans un des restos en contrebas de la route où l'on mange pour 1,5 euros une assiette archi pleine de riz-poulet- frites. D'une carriole tirée par une haridelle un homme très européen , âgé mais svelte et alerte descend , ignorant les indiens autour. Plus loin au bord de la chaussée quatre hommes blonds en salopette noire et chemise blanche maintiennent une cabane en bois qu'ils  transportent sur un véhicule. J'ai une vision de Western! Mais bien sur! ce sont les MENNONITES dont on a parlés avec Catherine il y a quelques jours. C'est vrai qu'au pays des indiens AYMARAS ils dénotent: Grands ,blancs germanophones ( Christian a vu dans le village partout des affiches écrites en allemand) Ils se sont installés il y a environ 40 ans en Bolivie où ils vivent de l'agriculture et de l'élevage. Ils vivent dans des endroits isolés, refusent tout progrès technologique et fuient la corruption de la société moderne...Ces chrétiens évangėlistes sont à l'origine des protestants orthodoxes (descendants des Anabaptistes si bien décrits  dans "Rouge Brésil" de Jean- Christophe Rufin)



Sur plus de 200 kms, sans discontinuer, une nuée de papillons , à la recherche d'eau, nous empêche de bien profiter du paysage et transforme la moto en cimetière de lépidoptères. Nous restons 2 nuits chez un jeune Français, Jérôme, qui a créé avec sa famille il y a quelques années une posada à SAN JOSÉE de CHIQUITOS. Ce village fut la 3ème ( une des 7 dans les plaines de Chiquitos) cité construite comme Mission dans le territoire des aborigènes chiquitanos par les jésuites. De 1757 à 1769 le père suisse Martin Schmid y a laissé la trace d'une œuvre humaniste, architecturale et...musicale: Il enseigna entre autre aux indiens à fabriquer des instruments et à en jouer. Tradition oblige il y a maintenant une école de musique  et les meilleurs orchestres de musique Baroque  viennent jouer dans la magnifique église de ce village qui  a une façade de pierre, de brique et de chaux vraiment unique. Visiter les autres Missions boliviennes ... un rêve au futur!




















San José de Chiquito - Quijarro .En un jour nous avalons les 400 kms des vastes plaines marécageuses du Pantanal Bolivien . Difficiles  mais pas monotones. Beaucoup d'oiseaux , hérons, aigrettes, autruches et mille autres oiseaux que l'on ne connait pas..Ils vivent là dans ces plaines alluviales inondées 8 mois par an .A part eux nous sommes presque seuls, pas de camion,  pas de bus, pas de train même si la ligne du Tren de Muerte suit subtilement la route derrière les bosquets tropicaux. À Quijarro nous irons jusqu'à la gare pour voir le terminus de ce train mythique.


video

 Frontière Bolivie - Brésil sans problème  un jeune douanier nous court après pour nous dire qu'il a de la famille à Nîmes et à Montpellier .
La route Pantanal superbe du début à la fin jusqu'à Bonito
Un bien bon poisson sauce coco au resto du coin pour l'anniversaire de mon homme!
Bonito Durados après le doux paysage protégé du Pantanal, déjà les champs de soja à l'infini , Chaud devant 38°39°



video

Durados - Fos de Iguasu 500 kms
 Le Parana avec son petrosoja sur des centaines de kms et jachères avec quelques palmiers  plumeau . Enormes silos fumants. Train de camion non stop, c'est pourtant dimanche. Très chaud devant 39°40°. Et paf l'Anaconda! Jolie petite route longeant le fleuve Paraguay.


 En 2012 nous  avons dėjà vu les chûtes, le parc des oiseaux, les géantissimes churascarias ...
Blasés les vieux? Non simplement heureux de se poser 2 jours dans un très beau camping- cabanas sans bouger du hamac