lundi 31 décembre 2012

USHUAIA

B0NNE ANNEE 2013


Depuis le début nous rencontrons beaucoup de jeunes qui voyagent. Les uns, en moto , en truck ou en vélo,
 les autres, sans leur propre véhicule et qui improvisent chaque jour leur déplacement. Quelquefois de moins  jeunes, partis pour 15 jours , trekent  beaucoup, laissant á peine leur bâton pour déjeuner, s'accrochant à leur tente avec un vent à 150 à l'heure et canotant sur une mer déchaînée...Ce qu'il y a de bien quand tu voyages longtemps, c'est que tu n'as pas besoin de rechercher le frisson à tout prix, tu auras de toute manière ta dose d'adrénaline car sur le long terme il t'arrive toujours des merdes.
Parenthèse: Bariloche, décembre 20, 21,22...nombreux pillages par les habitants des bidonvilles de Bariloche dans les supermarchés . Pillages  qui se sont propagés dans d'autres villes : "Cette ombre persistante  de 2001 qui plane sur l'Argentine". No comment !





Puerto S.Jullian. Mirage de la guerre des Malouines qui partait de cette petite ville. Un bateau/ musée rappelle que Magellan a accosté dans cette ville lors de son tour du monde en bateau.



 Camping municipal en face de la mer , avec des arbres! Heureusement qu'il y a des petites fleurs printanières sur le bord de la route parce qu'avec le vent glacial tu te crois plus en hiver qu'en été. Tout le long , toujours les bondieuseries de différentes couleurs...





                                                          Nous quittons Rio Gallegos de bonne heure. A peu prés à 70 kms la douane chilienne .Un peu sévère pour le contrôle sanitaire , fouille tous nos sacs car ils ont trouvé une banane que nous n'avions pas déclarée dans le sac de bouff. 
video
 Une heure après nous arrivons au détroit de Magellan . Ballotée, la moto tombe dans le Ferry . A part quelques éraflures sur le casque de Christian c'est Ok . 

    Enfin la fameuse piste de 105 kms redoutée par grand vent . Mais nous trouvons le "ripio"meilleur  que celui de la péninsule de Valdes, moins sableux. Surtout du gravier, et de la tôle ondulée. Et vers la fin pas mal de trous . Ni pluie , ni beaucoup de vent mais du froid. On verra la prochaine fois avec des conditions météo moindres. 
video





 Poste frontière de San Sébastien sans problème. B&B Ruta 40 chez Willy pour les routards à Rio Grande: Motards et cyclistes surtout. Bonne ambiance.



 Tº 10 de moyenne . Un poco frisquet. Et pourtant dans la rue, à cette température, le Patagonien suçote sa glace-3-parfums en sandales, comme à Buenos Aire, où il fait aujourd'hui 40°.


 Le lendemain adieu la pampa, la toundra , le désert herbeux sans âmes et si peu d'habitats ! Une route magnifique va nous amener jusqu'à USHUAIA. La TIERRA de FUEGO nous révèle sa beauté. Derrière les forêts fantomatiques d'arbres morts,  puis les forêts de hêtres apparait la cordillère Darwin enneigée sur ses sommets.Cette noble terre doit son nom à Magellan qui la découvrit en voyant de l'océan les feux continuellement allumés des Amérindiens des canaux, les Yagans et les Alakalufs. Avec 48000km² l'île de la Terre de feu  2/3 argentine, 1/3 chilienne séparée du continent par le détroit de Magellan est située á la confluence des océans Antarctique, Atlantique et Pacifique où foisonnent entre autre des truites de mer pouvant faire plus de  20 livres. Nous faisons toujours très attention aux Guanacos qui traversent souvent sur la chaussée.Très gracieux et restés à l'état sauvage ils étaient chassés par les Amérindiens qui utilisaient aussi leur fourrure pour se vêtir. Maintenant c'est une espèce protégée. Ancêtre du Lama domestique il est plus agressif que celui ci . Il défend son troupeau de femelles avec un cri/crachement très particulier qui nous invitait à nous tenir à distance.

 Nous croisons aussi  beaucoup de motards sur cette route du bout du monde . Arrêt obligatoire à la célèbre "Panadería La Union "à Tolhuín,  délire de pâtisseries où les "Empanadas" sont peut être  les meilleurs d'Argentine. USHUAIA s'étend tout en longueur entre les montagnes et le canal BEAGLE. Nous roulons entre ses maisons basses  recouvertes  de tôle peinte de toutes les couleurs. Toutes les formes , tous les matériaux , toutes les audaces géométriques sont possibles. Les trottoirs même se différencient à chaque porte. Genets jaunes et rouges, Lupins, Phlox, Jalousies , Pivoines, Anémones, Bleuets, Myosotis roses...jaillissent de partout de cette ville de couleurs.

 Nous dormons à la Posta, petit refuge douillet. Rencontres sympas. Les discussions vont bon train avec Christian , Gino Rondelli, Fiona et les autres...
Petit treck moto le 30 pour visiter El Parque National Tierra Del Fuego. Pour le temps alternance pluie/ soleil. La pista est un peu glissante mais tout est si doux autour.
video
 Seul parc argentin avec une partie marine en plus des forêts de hêtres (Lengas ) , des lacs , des cimes enneigées du "cordon de Guanaco", des tourbières et prairies...Beaucoup d'oiseaux . Des buses mais aussi de petits chardonnerets. Point de castor qui soit disant ont reproduit allègrement dans ce parc! Un free camping près du Rio Lapataia. Tant de charme dans ce lieu.
 On a envie d'y poser sa tente illico. Au Lago Roca des ados prennent le soleil sur la plage en face des montagnes chiliennes...Le réel but de cette balade est tout de même d'aller jusqu'à la fin de la Ruta3 qui traverse l'Argentine depuis Buenos Aires. Photo oblige près du panneau qui marque l'extrémité sud de cette route.
 Beaucoup d'agitation autour de ce point, important aussi  pour les Argentins .Un jeune couple Roumain/ Estonien à vélo , une famille du Costa Rica nous rejoignent ...Avant de rentrer petite halte au camping Rio Pipo pour saluer Gino et Fiona, et d'autres motards qui se réunissent ici pour la fin de l'année.

Aujourd'hui 31 autre rando . A l'assaut du Glacier Martial au dessus de la ville! L'areosilla nous balance dans l'air frais du matin jusqu'au début des pistes. Et nous allons grimper moderato cantabile jusqu'à ses pieds. A l'arrivée la vue sur Ushuaia  et le canal de Beagle est infiniment plus belle que cette coulée de neige qu' ils appellent glacier! Peu importe c'était une super  balade et bientôt nous verrons le PERITO MORENO inchalla.
video
Virée à Ushuaia center.Vraiment j'aime cette ville atypique qui change de temps toutes les heures...Une bonne bière " CAP HORN " au fameux café/ resto  "Ramos Générales "où Laroche me répète encore "Ils sont forts ses Argentins "!!!

Un Melting Pot joyeux hier soir pour la fiesta  , autour de l'Asado : Hollandais, Uruguayens, Costaricains, Brésiliens, Coréens, Chinois , Anglais, Français ...et bien sur Patagoniens!