vendredi 22 novembre 2013

FIN DEL VIAJE




Frontières sans problème mais beaucoup de monde pour voir les merveilles des merveilles naturelles que sont les  CATARATAS argentines et brésiliennes ! Envie de s'enfoncer dans ces sentiers d'argile rouge qui mènent aux petites maisons en bois peint! A SANTO PIPÓ. Nous dormons dans des gîtes avec asado à la porte et arbres centenaires 
                          Une proprio hyper sympa qui attend jusqu'à 120 personnes pour Noël! 




Tout le village est employé à l'usine de Yerba Maté. En face un musée avec vidéo rétrospective et moult explications sur l'origine GUARANI de la Yerba, sa subtile plantation... et ses bienfaits!  “On boit du maté du matin jusqu’à la fin de l’après-midi, sans cesse. Si on n’a pas notre pot de maté avec nous, c’est comme s’il manquait quelque chose”. Paroles d'argentin! Une dimension culturelle, médicale...et sociale : Un partage constant de ce divin liquide dans la rue, au travail, dans les cafés...






.Nous ferons fi cette fois des vestiges jésuites : Nous avons une date précise à respecter pour la moto à B.A. Des cultures locales nous passons aux troupeaux de vaches et chevaux dans la plaine , gardés par les fiers gauchos et leur monture. Arrêt à "Alemania" où des allemands ont ouvert depuis quelques années une tienda immense de produits (entre autres) charcutiers et fromagers excellents . Nous nous y arrêtons bien sur pour la 2 ème fois. Depuis la fois précédente , ce style d'entreprise est développée par les locaux un peu partout ...Et nous nous régalerons à " El Sotano de los quesos "à Colon, petite ville thermale au bord du fleuve Uruguay où il fait bon vivre... nonchalamment . Des rues en terre descendent vers les rives du Rio souvent envahies par les crues ...qui créent des images surréalistes. 









Dans la dernière ligne droite du voyage, direction B.A., on se fait arrêter par les flics: amende ( fort élevée ) d'abord pour la vitesse  puis finalement revue à la baisse une amende seulement pour "éclairage faible"et cela avec un flic quémandant des dollars! Voilà le résultat de 2 taux de change en Argentine!  N'est ce pas Dédé?

Nous voilà pour la quatrième fois à Buenos Aires , toujours avec énormément de plaisir.  Et toujours nous découvrons un peu plus cette ville magnifique...d'autres quartiers comme la plaza Italia avec le parc zoologique , l'extraordinaire parc botanique, les quartiers  Palermo et bien sur cette fois on ne chipote pas sur le  prix et on visite le TEATRO COLON!  Charles Thays ,  petit parisien , s'installe définitivement à Buenos Aires en 1891 et prend la nationalité argentine. Il fait également planter 150 000 arbres dans les rues de Buenos Aires et  on lui doit la création de la plupart des parcs de cette ville ...verte !



 Les Porteños ont bien de la chance en ces jours de printemps pour pallier à la grisaille économique et politique ! Partout à Capital Federal c'est une explosion de verdure et de couleurs . Ceibos , Flamboyants,  Jacarandas , Tiras...Toujours ces merveilleux cafés qui rivalisent d'authenticité! et ces promeneurs de chiens au petit matin ....











video



Mais passons aux choses sérieuses! RDV à Dakar Moto avec Sandra et Javier pour s'occuper de toutes les formalités pour le voyage de notre destrier! Aujourd'hui nous avons conduit la moto à l'aéroport. Heureusement il n'y avait pas de congestion sur l'autoroute. Démontée, vidée, laserée, sniffée, emballée, scotchée , la Belle va rejoindre la France après deux ans de baroud ! 











         CHAO CHAO l'AMERICA DEL SUR ! QUÉ PENA!







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire